CONTACT

De la soie à la laine, chaque tissu mérite une attention particulière. Consultez le détail de chaque tissus pour apprendre leurs secrets et conseils d’entretien de lavage, repassage,…

1. Coton
Le grand classique

Confortable et facile d’entretien, le coton est une matière classique indémodable, qui laisse la peau respirer. Son seul inconvénient : il forme facilement des faux plis. On trouve également du polycoton, mélange de polyester et coton, qui bien que moins noble, permet d’obtenir un tissu plus résistant dans le temps.
Le coton est une matière extrêmement polyvalente qui supporte très bien les lavages à froid autour de 30°C ou 40°C. Les faux plis du coton étant difficiles à éliminer, le choix du bon fer est déterminant. L’idéal est d’opter pour une centrale vapeur ou un puissant fer à vapeur capable de pénétrer la fibre. Vous pouvez toujours vérifier l’étiquette pour obtenir des conseils d’entretien spécifiques aux vêtements ou à votre linge de lit.
Lavez les jeans en denim à l’envers. Séparez toujours le blanc des couleurs. Tous les articles en coton étant susceptibles de rétrécir au sèche-linge, la prudence est de mise pour le traitement de ces textiles.
Lorsque vous étendez votre linge sur le fil, prenez soin d’éliminer les plis, de repousser les poches vers l’intérieur et d’atténuer les faux plis. Ces quelques gestes simples facilitent considérablement le repassage.

2. Soie
Le choix de l’élégance

Rien ne vaut le luxe discret et l’élégance classique de la soie. À condition de la traiter comme elle le mérite… c’est-à-dire en général par un nettoyage à sec.
La lingerie en soie, tout comme certains vêtements en soie prélavée, peut très bien supporter un lavage à la main. Mais dans tous les cas, nous vous recommandons d’effectuer un essai préalable sur une petite surface et de ne jamais tordre le vêtement lavé pour l’essorer. Séchez-le plutôt à plat.
Au moment du repassage, programmez la température au minimum et coupez la vapeur pour éviter toute fuite d’eau. Misez sur un fer à vapeur doté d’un système antigoutte afin de limiter les fuites. Préférez également un fer offrant une bonne glisse pour éviter d’abîmer le tissu. Et pour une plus grande tranquillité d’esprit, certains fers à vapeur intègrent même un système de protection des tissus.
Vous pouvez également repasser vos vêtements en soie en les recouvrant au préalable d’une serviette ou d’un drap en coton. La vapeur est idéale pour la soie : pour préserver la beauté de vos vêtements en soie, investissez dans un défroisseur.
Conseil Linnea : évitez d’exposer la soie à la lumière directe du soleil, au risque de la ternir.

3. Lin
La légèreté estivale

Résistant, confortable et élégant, le lin est aussi l’une des matières qui ont le plus tendance à se froisser. Ce tissu gagne en souplesse avec l’usure et les lavages, et supporte donc parfaitement des lavages jusqu’à 60°C.
Pour les robes en lin, préférez plutôt un nettoyage à sec. Si vous nettoyez vous-même des vêtements en lin, remplissez seulement la moitié de la cuve pour éviter les faux plis. Évitez le séchage en machine qui risquerait de rétrécir vos vêtements.
Tout comme le coton, il peut être difficile de venir à bout des faux plis sur les vêtements en lin. Le choix d’un fer adapté est donc indispensable. L’idéal est d’opter pour une centrale vapeur ou un puissant fer à vapeur capable de pénétrer la fibre.
Et pour préserver l’éclat des couleurs, pensez à toujours repasser vos vêtements sur l’envers.

4. Laine
La chaleur de l’hiver

Chaude, douillette et 100 % naturelle, la laine est notre chouchou de l’hiver. Mais sa fragilité peut nécessiter certains soins particuliers.
Ne lavez pas la laine trop souvent. Brossez plutôt la poussière accumulée en surface et enlevez les taches localisées. Dans l’idéal, attendez 24 heures avant de reporter un vêtement en laine pour lui permettre de reprendre sa forme. Lorsque vous le lavez, trempez-le dans une eau à 30° et utilisez une lessive pour la laine.
N’oubliez pas que la laine peut rétrécir sous l’effet de la chaleur. Évitez donc d’utiliser un sèche-linge, sauf mention contraire des symboles d’entretien.
Repassez vos vêtements en laine sur l’envers afin de ne pas endommager les fibres. Choisissez un fer à vapeur offrant une bonne glisse pour éviter d’abîmer le tissu. Et pour une plus grande tranquillité d’esprit, certains fers à vapeur intègrent même un système de protection des tissus.
Le cachemire nécessite un traitement particulier. Pour un résultat impeccable, nettoyez le vêtement à la main et à l’eau froide, remettez-le en forme et séchez-le à plat sur plusieurs serviettes.

5. Matières synthétiques
Le choix de la modernité

Les fibres synthétiques ne nécessitent aucun traitement particulier et sont quasiment infroissables. Leur inconvénient : ils ne laissent pas la peau respirer et retiennent les odeurs, et doivent par conséquent être lavés plus fréquemment que les fibres naturelles comme la laine.
Vérifiez toujours l’étiquette avant de nettoyer vos vêtements en fibres synthétiques. L’homme fabrique une grande variété de matières synthétiques, qui nécessitent chacune un traitement différent. En règle générale, ne lavez pas vos vêtements synthétiques à température élevée et évitez le séchage en machine.
Au moment du repassage, programmez la température au minimum et coupez la vapeur pour éviter toute fuite d’eau. Misez sur un fer à vapeur doté d’un système antigoutte afin de limiter les fuites.
Vous pouvez également repasser vos vêtements en les recouvrant au préalable d’une serviette ou d’un drap en coton, afin de réduire les risques de brûlure accidentelle des fibres qui donne à vos vêtements un aspect « lustré ».

6. Chanvre
Le trousseau de nos grands-mères

Tomber en désuétude en raison de la concurrence du coton, on redécouvre aujourd’hui les vertus exceptionnelles de sa fibre qui donnent à son tissu des qualités incomparables : il est confortable, doux, respirant, antifongique, antibactérien, antiallergique, résistant aux UV, il peut protéger jusqu’à 95% des rayons ultraviolets, résiste à la chaleur et à la lumière. Sa fibre creuse et perméable à l’air lui permet de respirer. Ainsi, un lit en chanvre n’est jamais froid en hiver ou chaud en été et contribue à la qualité du sommeil.
Extrêmement solides, les tissus en chanvre qui constituaient les trousseaux de nos grand-mères se transmettaient de génération en génération.

2018-11-05T12:34:26+02:0018 juin 2018|Guide technique|