CONTACT

Vous envisagez de créer et garnir un coussin, un oeiller, une tête de lit ou une peluche ? Vous ne savez pas quel rembourrage choisir ? Vous êtes ici au bon endroit ! Nous vous donnons toutes les astuces pour choisir le bon rembourrage et la bonne quantité; pour vos créations et rafistolages.

1. Quelques explications sur le rembourrage

Pour la petite histoire, on sait que les techniques de rembourrage apparaissent dès le Moyen- ge, où le métier de rembourreur consistait à placer de la bourre dans les chaises et fauteuils pour qu’ils soient un peu plus confortables. A l’époque cependant, c’était de la paille ou bien du crin de cheval que l’on utilisait comme bourre.
Aujourd’hui, le mot bourre existe toujours dans le jargon pour désigner les matériaux que l’on utilise pour rembourrer ou garnir un meuble par exemple. En revanche, désormaistout le monde peut rembourrer ses meubles, coussins et tout autre objet de décoration !
Différencier les rembourrages synthétiques et naturels
On parle de rembourrage naturel quand il est d’origine animale ou végétale. Dans cette catégorie se trouvent par exemple le crin végétal ou animal (cheval, boeuf), les plumes ou duvets (oie, canard), le kapok et le latex.

2. Quel choix de remplissage pour quelle utilisation

Choisir le rembourrage de son canapé

Votre rembourrage doit avoir de la tenue et être résistant à l’usage. Choisissez une grande quantité de rembourrage si votre canapé s’affaisse. Préférez également une bonne qualité de rembourrage afin d’augmenter la durée de vie de vos meubles. Les fabricants eux-mêmes conseillent de choisir une mousse Haute Resilience pour garnir vos canapés et matelas.
Si vous constatez que les coussins de votre canapé sont rembourrés de simples blocs de mousse, utilisez des sacs de flocons de mousse. Vous pouvez également vous procurer de la ouate ou unsac comme celui-ci (flotex boules, fibres creuses siliconées) qui donnera aussi un rendu similaire à l’exeption que ce garnissage est un peu moins dense donc un peu moins ferme.
Si vous souhaitez rembourrer les accoudoirs ou d’autres parties plus fermes de votre canapé, optez pour le crin végétal, surtout pour les canapés en cuir.
Vous donnerez ainsi une seconde vie à votre canapé qui ne méritait certainement pas de finir à la décheterie.
Le rembourrage de vos oreillers et coussins
Le plus souvent, vos oreillers sont garnis de rembourrage synthétique, les oreillers en plumes de canards, plus chers, tendent à se raréfier. Attention, les garnissages en plumes et duvets retiennent plus facilement la chaleur (un avantage en hiver) mais aussi l’humidité et sont donc plus enclin au développement d’acariens.
Une des matières qui se prête le plus au garnissage des oreillers reste le latex. Ergonomique, moelleux, gonflant, c’est un rembourrage qui, en plus, durera dans le temps.
Quant aux coussins d’ameublement que vous pouvez acheter dans le commerce, ils sont souvent garnis de fibres de polyester. Si vous souhaitez simplement les rendre plus gonflés et plus ferme, choisissez un sac de flotex boules.
Le rembourrage des coussins pour animaux, poufs et boudins de porte
Les billes de polystyrène et les flocons de mousse peuvent parfaitement faire l’affaire si vous souhaitez vous confectionner des poufs ou des coussins pour vos animaux de compagnie. Les billes de polystyrène sont tout à fait indiquées pour garnir des poufs de type « poire » (bien vérifier le volume nécessaire).
Attention au tissu employé, choisissez de la qualité pour qu’il reste résistant lors des nombreux frottements qu’il va subir, vous ne voudriez pas que votre rembourrage se fasse la malle au premier coup de dent du chien ou premier coup de griffe du chat.
Le rembourrage pour vos chaises, sièges et assises
Que votre choix se porte sur le latex ou la mousse qui sont des matières peu déformables, vous pouvez prolonger la durée de vie de votre mobilier en mélangeant deux types de garnissages différents.
Le rembourrage pour les peluches, doudous et jouets de vos enfants
Le nounours préféré de votre petite dernière vient de céder à force de le malmener ?
Les rembourrages en laine ou en ouate peuvent faire l’affaire.
Cependant si vous avez besoin de laver et sécher régulièrement votre peluche, optez pour des matières synthétiques. Les sacs de rembourrages en mousse sont souvent utilisés pour garnir les jouets de vos enfants.
Les coussins d’extérieur
Prenez soin de choisir avant tout un tissu hydrofuge et/ou déperlant pour qu’il puisse résister aux intempéries. Votre rembourrage sera ainsi protégé lui aussi. Vous pouvez par exemple choisir du flotex non feu, qui est également traité de façon à ce qu’il ne propage pas les flammes en cas d’accident (idéal pour être de mèche avec votre barbecue !).
Si vous êtes plutôt enclin à utiliser des matières naturelles, nous vous conseillons le kapok pour ses qualités imperméables et imputrescibles.
Le rembourrage peut se laver en machine
Oui il est possible d’acheter du rembourrage lavable en machine ou à la main. En général, cette information est précisée sur packaging du rembourrage ou bien sur la fiche du produit.
Par exemple, les flocons de mousse polyester sont lavables tandis que les fibres de kapok qui est un rembourrage végétal ne se lave pas mais se nettoie avec une brosse humide.
Le rembourrage biologique
Si vous êtes sensibles à certains allergènes et ne souhaitez prendre aucun risque en achetant du rembourrage bio, nous vous conseillons de vous tourner vers de la ouate de coton bio, la laine bio ou des matières d’origine naturelle comme les coques de sarrasin ou les grains d’épeautre (balles d’épeautre utilisées pour garnir des bouillotes par exemple).
Effectivement ils peuvent servir au rembourrage de vos objets tels que les poupées ou doudous pour enfants et votre zafu (coussin de méditation et yoga). Le kapok peut aussi être issu de l’agriculture biologique mais quoi qu’il en soit, ce sera toujours une matière naturelle pour vos travaux de rembourrage.

3. Le rembourrage en pratique

Pour rembourrer correctement votre objet en tissu de façon homogène, nous vous conseillons de sélectionner un petit volume à la fois. Si vous voulez aller vite en mettant tout d’un coup, il est possible que vous ayez des bosses ou des déformations pas très esthétiques.
Prenez votre temps et placez le rembourrage loin dans les recoins afin de faire ressortir toute la forme de votre objet.
Inutile de mettre trop de rembourrage excepté si vous désirez quelque chose de très ferme. En laissant un peu d’air dans votre garnissage, vous rendez le tout plus moelleux et confortable.
Conseil pratique Linnea : vous pouvez sans problème mélanger un type de rembourrage avec un autre pour bénéficier des qualités de l’un et de l’autre.

4. Quelle quantité de rembourrage utiliser ?

Les sacs de rembourrage se présentent le plus généralement en litres ou bien en kilogrammes. En moyenne, on retrouve des sacs de 30L à 40L ou des sacs de 1kg.
Si vous ne savez pas combien de sac il vous faut pour rembourrer votre coussin ou votre peluche nous vous donnons toutes les infos dans cet article sur nos différents produits de rembourrage.

En bref

Pour choisir un bon rembourrage, posez-vous quelques questions avant de faire votre choix.
Est-ce que je rembourre un ancien meuble ou je crée un objet neuf ?
L’utilisation sera-t-elle intensive ou modeste ?
Quel est mon budget pour rembourrer mes meubles et créations ?
Si malgré tout vous êtes toujours un peu perdu, vous pouvez nous contacter à tout moment.

2018-11-05T12:20:44+02:0018 juin 2018|Guide technique|